S'ABONNER
NOUS CONTACTER

© 2016 by Incubateur FWI

La Riviera du Levant, un esprit communautaire pour un développement renforcé

 

Depuis peu, l’intercommunalité est devenue pour tous les citoyens un phénomène majeur dans le paysage local : développement économique, formation, numérique… Et malgré sa jeunesse, la communauté d’agglomération de La Riviera du Levant (la Carl) se satisfait de la mutualisation des ressources des communes membres, qui offrent désormais à ce territoire une nouvelle dynamique qui favorise ses habitants et plus largement notre région. Jean-Pierre Dupont, maire de la ville du Gosier et Président de la Carl est d’ailleurs un excellent avocat pour défendre cette structure, indispensable à la croissance et à l’attractivité de son territoire et au bien-être de ses administrés. 

 

Voilà maintenant trois ans que vous êtes le président de la communauté d’agglomération de la Riviera du Levant. Depuis, quelle ont été les orientations fortes prises sous votre présidence ? Et quelle est votre vision pour ce territoire? À travers l’élaboration du projet de territoire par les élus, administratifs et opérateurs économiques et acteurs associatifs du territoire, il s’agit d’imaginer les projets qui pourraient être portés d’ici les 5 prochaines années, ensemble, au sein de cette intercommunalité. Dans ce contexte, il y a d’abord eu l’élaboration du projet de territoire de la CARL entre 2015 et 2016 adossé à un schéma de mutualisation qui permet de voir comment les administrations des différentes communes peuvent travailler ensemble sur un certain nombre de sujets transversaux. Notre vision pour ce territoire d’un dynamisme et d’un potentiel à nuls autres pareils, qu’il convient d’exploiter : tourisme, transition numérique, développement de la ruralité et dans ce contexte, notre volonté est d’ancrer le projet de territoire validé par les élus, dans la réalité du territoire et dans les attentes des acteurs. Aussi, avec pour objectif la valorisation du territoire à l’horizon des 10 prochaines années, nous souhaitons, en concertation, faire de La Riviera du Levant, un territoire d’intelligences, un territoire durable et surtout un territoire de projets pour l’ensemble de ses habitants et de ses acteurs économiques.

     D’autre part, comment se joue la mutualisation des moyens entre l’agglomération et les communes ? Et vous, en votre qualité de maire de la ville du Gosier, quels sont les bénéfices pour votre commune de faire partie d’un tel groupement ? La mutualisation des moyens intervient précisément dans le cadre du schéma de mutualisation à l’instar de la démarche initiée pour les déchets ou dans le cadre de la création de l’Office de Tourisme Intercommunal. La ville du Gosier, au même titre que les autres communes membres a bénéficié de cette stratégie de mutualisation et à l’heure actuelle, les effectifs de la CARL sont composés à 60% d’agents issus des quatre communes membres.

      La loi NOTRe a considérablement renforcé les compétences des communautés d’agglomération, notamment en matière de développement économique. À cet effet, quels sont les efforts engagés par votre structure en ce sens et quelles sont vos priorités ? Le développement économique est effectivement une compétence qui nous échoît du fait de la loi NOTRé en lien avec les communes mais en lien également avec la collectivité régionale dans le cadre de la mise en place du SR2EII. Notre volonté est d’articuler les différents dispositifs mis en place par les communes et par La Région pour faire en sorte que les opérateurs économiques, quelle que soit leur taille, bénéficient d’un accompagnement tout en ayant une vision du développement du territoire. Les premiers enjeux stratégiques consisteront à identifier les filières les plus porteuses du territoire pour ensuite en assurer la promotion dans les domaines du développement économique, du tourisme, du nautisme, du développement numérique, du développement durable. Parmi les premiers chantiers conduits en matière de développement économique : la mise en place de l’Office du Tourisme Intercommunal (OTI) de la CARL, qui a la particularité d’associer des élus à des socio-professionnels afin de valoriser ensemble notre territoire. Notre volonté est de faire en sorte que les opérateurs économiques aient une véritable visibilité-lisibilité de notre stratégie de développement.

 

« Entreprendre pour réussir avec La Riviera du Levant » (...) « Il s’agit pour la CARL d’inciter à la création d’entreprise, présenter les différentes étapes de la création d’entreprise, informer sur les dispositifs d’accompagnement existants et sensibiliser aux aspects réglementaires de certaines activités ». 

Selon vous, quelles sont les évolutions majeures du paysage entrepreneurial guadeloupéen ? En d’autres termes, les créateurs et les entrepreneurs sont-ils mieux lotis qu’il y a quelques années ? L’une des évolutions majeures est la création depuis une bonne dizaine d’années d’entreprises sur le territoire guadeloupéen et particulièrement, sur le territoire de la CARL. L’idée pour la Riviera du Levant est de voir, à travers la stratégie de développement économique évoquée comment être en mesure de mettre des outils au profit des entrepreneurs et créateurs qui souhaitent développer leur activité. Notre rôle en tant qu’établissement public, aux côtés d’autres collectivités comme La Région et les communes, est d’accompagner ces porteurs de projet pour faire en sorte de leur mettre à disposition une ingénierie de manière à les aider à se concentrer sur leur cœur de métier. Oui, les créateurs sont mieux lotis en terme d’idées mais en terme d’accompagnement, il convient encore de structurer l’offre et c’est ce à quoi, nous nous employons.

      Depuis quelques mois, vous affichez le slogan suivant « Entreprendre pour réussir avec La Riviera du Levant » .... Pouvez-vous nous expliquer ce dernier ? Entreprendre c’est difficile, certes mais c’est possible de réussir en entreprenant. Le rôle de La Riviera du Levant et de ses partenaires est d’accompagner ces porteurs de projet en leur apportant des conseils, notamment sur les démarches administratives à réaliser. Des ateliers de professionnalisation ou encore matinées de sensibilisation à la création d’activité sont à ce titre, organisés sur le territoire à destination des demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, porteurs de projet, chefs d’entreprise, salariés. Il s’agit pour la CARL d’inciter à la création d’entreprise, de présenter les différentes étapes de la création d’entreprise, informer sur les dispositifs d’accompagnement existants et sensibiliser aux aspects réglementaires de certaines activités.

      La Guadeloupe est-elle une terre propice à l’entrepreneuriat? Quels sont selon vous les secteurs prometteurs, notamment sur le territoire de la CARL ? La Guadeloupe est sans équivoque une terre propice à l’entrepreneuriat, malgré quelques difficultés qui subsistent et qui affluent sur la longévité de ces entreprises qui, pour certaines ne dépassent pas 3-4 ans. Comme indiqué précédemment, les secteurs prometteurs sont ceux du développement numérique, développement durable, les services à la personne et la silver économie sont des domaines qui sont porteurs à notre sens, sur un territoire comme le nôtre.

« Choisir la Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant pour un chef d’entreprise, c’est implanter sa structure sur un territoire dynamique et prometteur mais également car la fiscalité d’entreprises est la plus faible du territoire guadeloupéen. »

 

Comment la Carl compte-t-elle soutenir davantage le développement entrepreneurial dans la filière touristique? La CARL compte davantage soutenir le développement entrepreneurial dans la filière touristique en caractérisant au mieux l’offre, pour faire en sorte qu’il existe une vision partagée du territoire, en agissant sur les politiques publiques structurantes comme l’eau, le transport, la politique des déchets qui conditionnent également le développement du territoire et son attractivité au plan touristique. Enfin, faire en sorte que les entrepreneurs et professionnels du tourisme contribuent à la fluctuation de la filière notamment par l’amélioration de l’offre en terme de « packages », de pluri- destination, et grâce à l’action de l’OTI en partenariat avec nos socio-professionnels afin de mieux caractériser les attentes de nos touristes et mieux calibrer les produits que nous allons mettre à disposition sur notre territoire.

      Nombre de créateurs voient aujourd’hui dans le numérique, le e-commerce, une piste de création « tendance », plus facile d’accès que de se lancer sur d’autres secteurs. Pourtant, selon une étude réalisée en septembre 2015 par le baromètre du numérique local, un Guadeloupéen sur trois serait mal à l’aise avec les nouvelles technologies et 22 % des foyers ne seraient pas connectés. Comment la CARL compte-t-elle participer au développement de l’économie numérique et lutter contre la disparité d’accès aux technologies informatiques, notamment Internet ? À l’heure de la démocratisation d’Internet et dans le droit fil de cette ambition en accord avec son projet de territoire, la Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant se veut un territoire intelligent et connecté. À ce titre, on démontre des actions prévues dans le cadre du déploiement de l’écosystème numérique Riviera 3.0 intègrent la mise en place du très haut débit sur l’ensemble du territoire de la CARL, avec dans un premier temps la multiplication des solutions de hotspots wifi gratuits et sécurisés. Cette démarche vise deux objectifs stratégiques principaux : faire des usages numériques un vecteur d’attractivité pour la collectivité et son territoire et utiliser le numérique comme forme renouvelée de l’action citoyenne. Pour les atteindre, plusieurs chantiers devront être entrepris afin d’asseoir la CARL en tant que territoire intelligent en prenant notamment appui sur les orientations de la Stratégie de COhérence Régionale et d’Aménagement Numérique (SCORAN) présentée par la Région Guadeloupe et du Fonds national pour la Société Numérique (FSN) porté par l’Etat.

      Si créer n’est plus si compliqué, les choses semblent se compliquer quand il s’agit de faire grandir son entreprise. Une problématique souvent liée aux contraintes de financement et de formation. En clair, que propose la CARL aux porteurs de projet et chefs d’entreprise ? Au-delà des ateliers de professionnalisation gratuits dédiés à l’écriture du projet de développement stratégique de leurs structures, la Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant propose plusieurs rendez-vous aux ressortissants des communes du Gosier, Sainte-Anne, Saint-François et de La Désirade. Aussi, afin d’accompagner les démarches de création, de développement d’activité, elle a mis en place, avec le concours de ses partenaires, des permanences individuelles sur l’ensemble du territoire de la CARL. De la définition du projet à la création et au suivi de leur activité, les porteurs de projets, créateurs et entrepreneurs peuvent bénéficier gratuitement de l’expertise du Dispositif Local d’Accompagnement Départemental (DLA), de l’Association au Droit et à I‘Initiative Economique (ADIE) ou encore de la BGE Guadeloupe-Îles-du-Nord.

 

 

En politique tout comme dans l’entrepreneuriat, quelle serait selon vous la part de l’ambition à la réussite ? La part de l’ambition à la réussite est une évidence. En effet, réussir signifie être ambitieux ! Il faut avant tout avoir l’ambition et les moyens de cette ambition, mesurée certes. Puisqu’on ne réussit jamais seul, il convient de mettre en place les partenariats nécessaires, c’est tout le sens de l’action de la CARL.

      Quels sont les prérequis pour être un bon leader politique, qui seraient indispensable à un chef d’entreprise ? Trois prérequis semblent indispensables à savoir : 1. Voir loin 2. Savoir écouter 3. Agir ensemble.

      Quels sont vos projets pour l’année 2018 ? Il s’agit pour la Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant de poursuivre la mise en œuvre de son projet de territoire, avec pour principal objectif de contribuer à l’essor d’un tissu économique compétitif et pérenne sur l’ensemble des communes membres. Elle entend ainsi faire de la sécurisation de l’approvisionnement en eau sur son territoire une de ses priorités, notamment en soutenant les actions de réparation des réseaux. La Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant souhaite également s’inscrire durablement dans la dynamique des territoires d’excellence en matière de collecte et traitement des déchets ménagers et assimilés suite au transfert de la compétence intervenu en 2016. L’exercice 2018 sera l’occasion pour la CARL de procéder au déploiement d’une véritable politique culturelle, sportive et d’animation mais aussi, de poursuivre la démarche engagée en matière de technologies numériques. Consciente de l’enjeu que constitue la mise en place d’un service de transport de qualité sur son territoire, la Riviera du Levant souhaite renforcer le contrôle de ce service public et s’engager en faveur des déplacements doux et des aménagements multi modaux en lien avec le Syndicat Mixte des Transports.

      Dans un contexte général de budgets contraints, diriez-vous avoir les moyens de vos engagements ? Oui nous avons les moyens de nos engagements. La CARL est un territoire dynamique dont la capacité d’autofinancement nous permet de programmer nombre de nos projets. Toutefois, nous avons la volonté de rechercher des partenariats financiers, parmi lesquels les Fonds Européens, les collectivités régionale et départementale ou encore le financement participatif-crowdfunding.

      Pourquoi un chef d’entreprise devrait choisir la CARL pour implanter son entreprise ? Choisir la Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant pour un chef d’entreprise, c’est implanter sa structure sur un territoire dynamique et prometteur mais également attractif au plan fiscal car la fiscalité des entreprises est la plus faible du territoire guadeloupéen.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À LIRE AUSSI

Please reload